Qui sommes-nous ?

saint Dominique

« Ce que nous avons contemplé, (...) nous vous l’annonçons. »

Première lettre de Saint Jean 1, 1 et 3

L'Ordre des Prêcheurs, fondé par Saint Dominique, est un ordre religieux né à l'orée du XIIIe siècle pour annoncer aux hommes l'Evangile de Jésus Christ, dans un contexte social en pleine mutation. Aujourd'hui encore, la famille dominicaine regroupe en un même esprit frères, moniales, laïcs et sœurs de vie apostolique pour participer à cette mission.

Au monastère de Taulignan comme dans les autres monastères dominicains, nous menons avec joie une vie contemplative, de prière, de travail, d'étude de la Parole de Dieu, de partage fraternel... vie à la fois retirée et ouverte sur le monde, l'Eglise et l'Ordre des Prêcheurs.

 


Un jour, nous avons entendu l'appel de Dieu à Le rechercher sans cesse ; pour cela, nous avons tout mis en commun pour devenir « un seul cœur et une seule âme tendus vers Dieu » (Règle de Saint Augustin). Ce retrait du monde n'est ni fuite ni désertion : unies à Dieu qui « a tant aimé le monde qu'il a donné son Fils unique » (Evangile selon Saint Jean 3, 16), partageant les joies et les peines des personnes que nous rencontrons, et retrouvant dans notre vie commune tous les aspects d'une société humaine, nous sommes plongées au cœur du monde, là où se jouent tous les combats.

Liens :

L'Ordre des Prêcheurs

Moniales dominicaines : Fédération Notre-Dame des Prêcheurs

Frères Prêcheurs : Province de France ; Province de Toulouse

 

 

LES ETAPES DE LA VIE MONASTIQUE

« Je crois n'avoir aucun mérite à vivre dans cet Ordre : j'y ai toujours trouvé trop de joie. »
Bienheureux Réginald d'Orléans, contemporain de Saint Dominique
Citation extraite du Libellus de Jourdain de Saxe, n° 64
 

A celle qui se pose la question de la vie monastique dominicaine, est proposée la possibilité de faire plusieurs stages en clôture.
Si sa vocation se confirme et qu'elle demande à entrer au Monastère, elle franchira progressivement les différentes étapes d’admission au sein de la communauté : le postulat (entre six mois et un an),  la prise d’habit marquant le début du noviciat (deux ans), les vœux temporaires (trois ans, renouvelables), et enfin, la profession solennelle qui scelle l’engagement définitif.
Durant ce cheminement, la sœur en formation, accompagnée de la maîtresse des novices, est amenée à vérifier en profondeur la correspondance de son appel intérieur avec la vie du Monastère.



© Monastère des dominicaines de Taulignan - 2013